Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petit blog découvertes: voyages, culinaires, culturelles, bien-être ...Oui rien que ça!

17 Sep

Gili Islands - Jour 16

Publié par Sue  - Catégories :  #Voyages, #Indonésie

Gili Islands - Jour 16

Aujourd'hui nous avons réservé une voiture (via l'une des petites agences de la rue en face de l'hôtel, 80 000 rps/pers) partagée avec un autre couple , pour nous rendre au débarcadère de Bangsal, où nous prendrons un bateau direction => les îles GILIS.
(Oui, un peu de farniente au programme pour nos derniers jours de vacances) (comment ça, on ne fait que ça ?).

 

Des 3 îles desservies, nous avons choisi Trawangan, à priori la plus animée de toutes (ça tombe très bien, on est des fous furieux du night clubbing, comme vous avez pu le constater à Kuta-Bali réréréréré) (rire de cochon bien gras et bien moche).
Bon pour dire vrai, nous nous sommes plutôt « rabattus » sur Gili T., les hôtels des autres îles ne courant pas les rues, et affichant tous complets.

Après 2h de trajet sur un bateau plus qu'agité, nous voilà arrivés à destination, en un seul morceau.
Nous tentons alors de nous rendre à l'hôtel « Villa Ombak » (réservé la veille depuis Agoda, pour 1 400 000 rps, env. 90€) (oui, l'hôtel le plus cher de l'histoire de notre voyage d'Indonésie, c'est dire...) par nos propres moyens (BM double pied, la fameuse).

Mais la chaleur, nos bagages et notre sens « aigu » de l'orientation auront finalement eu raison de nous ! 

Et Hop une calèche qui passe, et elle est pour nous !
En effet, sur l'île, il n'y a ni voiture, ni scooter, mais des piétons, des vélos et des taxis calèches!(ou plutôt des charrettes CIDOMO, mais c'est mon côté 'princesse' peach qui ressort).

Arrivés à l'hôtel, il y a un monde fou... On nous fait alors patienter...au vu du nombre de personnes qui attendent déjà, on comprend vite que quelque chose ne va pas...

45 min plus tard, le manager nous annonce que l'hôtel est en surbooking et nous propose une nouvelle option : l'UPGRADE dans un autre hôtel.
« Comment ça ? Mais on avait réservé l'option bungalow traditionnel » dis-je un peu (faussement) déçue 
(^_^)
« Dans ce cas, nous allons voir ce que nous pouvons faire pour vous » et BIM ! Nous voici dans un 5* avec bungalow privé Hihihi

Nous sommes tempête de joie et de sable!!! Beaucoup trop contents, mais gardons notre dignité tout de même (en réalité, on a envie de se rouler par terre, s'en taper 5, 10 et 50 même) (mes origines marseillaises, sortez de là!!!).


Bref, arrivés à l'hôtel (le Ombak Sunset), nous sommes reçus comme des rois: le bungalow est top, la piscine limite olympique et à chaque déplacement en centre-ville, petit tour en calèche, en passant la note à la villa Ombak! (Seul hic: plus excentré que l'initial).
On nous annonce aussi que si nous sommes déçus par l'hôtel, libre à nous de retourner à l'initial pour les prochaines nuits (Mouais, on verra :)

"Check in" fait, bagages déposés, calèche nous attendant, et hop direction le centre-ville où nous louons un vélo : l'île est tellement petite que le tour se fait en moins d'une heure.
Attention toutefois aux routes assez sommaires, il faut parfois pédaler sur le sable, ce qui engloutit les roues et gare à la chuuuuute! 

(Même pas tombée et ouais ! Après le tour de France, le tour de Trawangan ha ha ha).

Gili Islands - Jour 16
Gili Islands - Jour 16
Gili Islands - Jour 16
Gili Islands - Jour 16

Soudain, à notre droite, un spot de snorkelling indiqué, allez zou, nous marquons le stop.
Ni une ni deux, Brice est déjà en tenue de combat : masque/ tuba/ maillot
/ un peu de crème sur son 'abdal', et premier plouf sur l'île !

Après quelques minutes à peine, il refait surface, me regarde, sourire jusqu'aux yeux, en mode, « c'est de la bombe bébé !!! ».
Je comprends vite lorsque je le rejoins, il y a une palanquée de poissons de variétés différentes, des coraux multicolores... Et cerise sur le gâteau : une TORTUE! (oui MADAME, et une murène aussi, mais là je fais moins la maligne (°_°))

Il commence à se faire tard, nous rentrons avec nos supers vélos profiter des happy hours de l'hôtel, sur fond de coucher du soleil.
On constate ici que le soleil se couche, non pas sur la mer, mais derrière le mont Batur (ou le mont Rinjani?)que l'on peut distinguer au large
(Les couchers du soleil sur la mer, bien trop commun :P ).

On constate aussi qu'une fête bat son plein, petit coup d'œil vers le ciel : non, pas de full moon ce soir.

Je crois reconnaitre quelques employés de l'hôtel et leur demande alors en quelle occasion se trémoussent-ils autant? ils nous expliquent qu'ils fêtent la fin de saison et les bons résultats, et nous proposent gentiment de se joindre à eux.


Ni une, ni deux, synchronisation des « moves », Brice et moi dégainons nos plus beaux pas de danse: bras aux bas des reins, genoux semis pliés, remuage de popotin (en faisant coin-coin et oui, il s'agit de la danse des canards ha ha ha) (et là, le groupe d'indonésiens suivent tous la choré, j'adoooore) (non j'déconne).

Au final, on se rend compte que même au bout du monde, on danse tous sur les mêmes rythmes, et musiques pêchues passant sur nos ondes, bref, superbe première journée, comme on ne pouvait pas mieux rêver! 

Bonne nuit les petits canards !

Gili Islands - Jour 16
Gili Islands - Jour 16
Gili Islands - Jour 16
Gili Islands - Jour 16
Gili Islands - Jour 16
Gili Islands - Jour 16
Gili Islands - Jour 16
Commenter cet article

À propos

Petit blog découvertes: voyages, culinaires, culturelles, bien-être ...Oui rien que ça!